Logo animé ACP Carrosserie Nouméa

Le passage au marbre : à quoi ça sert ?

Le châssis de votre véhicule est son squelette : il soutient les différents “organes mécaniques” et éléments liés au roulage. C’est un élément essentiel de votre auto et la sécurité de ses passagers.

Selon le procédé de fabrication de votre véhicule, celui-ci pourra avoir une configuration “châssis + cabine” (exemple 4×4, petit camion…) ou une configuration “monocoque” (les longerons ou éléments du châssis sont intégrés à la coque du véhicule) ce que l’on appelle un soubassement.

Suite à un choc important, le châssis ou le soubassement peut être déformé et un passage au marbre sera préconisé.

En quoi tout ceci consiste-t-il ? Quels sont les avantages et les points importants à considérer ? 

  1. Ni votre assurance automobile, ni votre expert ne laisseront votre véhicule reprendre la route avec un châssis ou un soubassement déformé. Le passage au marbre sera donc obligatoire ;
  2. Une fois l’opération menée à bien par un professionnel équipé, le châssis de votre auto sera tout aussi sécuritaire qu’à l’origine ;
  3. Cette pratique de réparation est homologuée par les constructeurs et encadrée par la loi. Dans le cadre d’un sinistre assurance, l’expert mandaté par l’assurance s’assure de la conformité du travail effectué.

Définition du passage au marbre

C’est une opération qui consiste à placer le véhicule sur une table en acier lourd (que l’on appelle “marbre”) et à le fixer sur cette dernière. Cette intervention conséquente permet le redressage du châssis d’un véhicule afin de le ramener strictement aux côtes prévues par le constructeur, selon des points de référence placés à des endroits bien définis.  

Le marbre permet le contrôle et la réparation du châssis. Cette opération est souvent demandée par un expert automobile, mais toute personne dont le véhicule a été gravement accidenté peut demander un contrôle de son véhicule sur marbre par un professionnel équipé.

Si le degré de déformation du châssis est assez léger pour que le véhicule n’ait pas besoin d’être démonté, un contrôle laser sur le marbre pourra alors être effectué. Il existe en effet des outils de mesure (laser, ultrasons, piges…) qui viennent compléter le passage au marbre en permettant une mesure des points structurels.

Dans le cas d’une déformation plus conséquente, une réparation sur marbre sera nécessaire. Tout ou partie du véhicule devra être démonté, parfois jusqu’à la mécanique et les trains roulants…ce qui constitue une opération assez longue et onéreuse. La réparation se fera également avec l’aide d’un outil de mesure tel qu’évoqué dans le paragraphe précédent.

Le marbre “historique” et le marbre “high tech”

Il fut un temps où, pour pouvoir réparer le châssis d’un véhicule, les ferrures du marbre étaient spécifiques à chaque modèle.
Germain Celette créa en 1952 son entreprise éponyme, Celette, qui reste aujourd’hui la référence numéro un mondiale dans son secteur. Un an plus tard, en 1953, il inventa le premier marbre automobile universel, qui permettait donc de réparer les châssis d’un grand nombre de modèles de marques différentes.

Ce marbre est lié à l’apparition des structures monocoques, nouvelle méthode de fabrication automobile de l’époque. 

Tout au long de sa vie et de sa grande histoire, Celette a su évoluer avec son temps et propose aujourd’hui du matériel de haute technologie informatique pour accompagner son marbre. Ces outils permettent des mesures en trois dimensions avec une précision millimétrique.

ACP Carrosserie est équipé de cette technologie et s’attache à suivre également les dernières évolutions des pratiques de notre métier. Nous possédons tout naturellement un de ces outils de mesure dernier-cri, dont vous pourrez voir quelques images ci-dessous !

Celette NAJA 3D et support roulant Gazelle
Celette NAJA 3D avec un support roulant GAZELLE, pour effectuer les mesures de soubassement ou de châssis sur pont

Quelle est l’utilité de cette opération ?

Le châssis d’un véhicule doit être strictement dans les côtes prévues par le constructeur pour être conforme à la circulation. Cette condition est obligatoire : ni votre assurance, ni l’expert en charge du suivi des travaux ne laisseront un véhicule non conforme reprendre la route.

En effet, si un véhicule n’est pas dans les normes du constructeur (au niveau de sa structure), il est qualifié de dangereux. Votre sécurité ainsi que celle des passagers ne serait alors plus assurée.

Sachez qu’une fois l’opération de passage au marbre effectuée, le châssis est de nouveau aussi solide qu’à l’origine. Certains constructeurs automobiles procèdent à des crash tests comparatifs entre des modèles neufs et des modèles passés au marbre et comparent scrupuleusement les résultats. La procédure de passage au marbre n’est validée que si les résultats obtenus sont identiques. Une “tolérance” existe, mais elle est de l’ordre de quelques millimètres à peine.

Le passage au marbre est donc une opération très régulée et sécuritaire. Le seul point à considérer est que les éléments soudés seront plus sujets à la corrosion. Les bombes de zinc utilisées en carrosserie offrent une protection tout à fait efficace et durable contre la corrosion, mais cela ne peut être comparé aux traitements d’origine par cataphorèse utilisés par les constructeurs.

Ceci ne remet pas en cause la qualité et la solidité de l’opération de marbre dans le temps. Toutefois, si vous souhaitiez revendre votre véhicule sur le marché de l’occasion, vous avez une obligation d’en avertir l’acquéreur, qui pourra négocier une décote de 10 à 15% du fait que le véhicule a déjà été accidenté.

Comment reconnaître un véhicule qui a été passé au marbre ?

Vous avez maintenant connaissance du fait que ces opérations sont contrôlées avec le plus grand soin et homologuées par les différents constructeurs, toutefois vous préféreriez savoir si un véhicule d’occasion que vous projetez d’acheter a déjà connu ce type de réparation ? Voici 2 façons de le vérifier :

  • Vous devriez trouver des marques sous les bas de caisse du véhicule (ces marques sont faites par les grosses pinces servant à immobiliser le châssis lors des manipulations) ;
  • Des résidus de peinture devraient être visibles sur les joints ;
Pince d'ancrage marbre
Une pince d’ancrage immobilisant le châssis du véhicule lors du passage au marbre

Si le grand public témoignait jusqu’ici d’une certaine méfiance à l’égard des véhicules ayant subi un passage au marbre, il n’y a plus lieu de s’inquiéter aujourd’hui, bien au contraire ! Tous les acteurs du secteur automobile qui sont équipés font en sorte que cette opération soit reconnue comme sûre :  

  • Les constructeurs automobiles font des tests rigoureux avant d’homologuer cette pratique sur leurs véhicules ;
  • Les experts contrôlent et certifient chaque étape des opérations et attestent de leur conformité ;
  • Les garages font l’acquisition de matériels et logiciels spécifiques fournis par les marques les plus reconnues du secteur, et forment leur personnel à leur utilisation.

D’une manière générale, l’insularité de la Nouvelle-Calédonie fait que nous n’avons pas toujours facilement accès aux pièces ou procédés nécessaires à la remise en état de divers équipements, notamment les véhicules. Cela peut parfois amener à déclarer un véhicule irréparable alors qu’il ne l’est pas techniquement parlant.

ACP Carrosserie s’inscrit dans une démarche responsable qui lui est chère : ne pas remplacer inutilement ce qui est toujours techniquement réparable. C’est pourquoi, parmi toutes les compétences que nous mettons à votre service, nous sommes également capables d’effectuer des opérations de passage au marbre 🙂

Au plaisir de vous servir !

Online NC

Sommaire

Partager cet article
ACP Carrosserie - Remise sur votre Franchise 20%

Profitez de l’offre Franchise Remisée avec ACP Carrosserie !

Vous avez abimé la carrosserie ou le pare-chocs de votre voiture et vous êtes dans un de ces cas de figure :

  • Accident avec un ou plusieurs tiers et c’est vous le responsable.
  • Collision avec un animal sauvage.
  • Accros occasionnés seul.
  • Accrochage sur un parking sans nouvelles du responsable.
  • Fissure sur le pare-brise ou plusieurs impacts.

Les travaux de remise en état de votre carrosserie seront pris en charge par votre assurance si vous êtes assuré tous risques ou assuré bris de glace. Une franchise sera à votre charge, en moyenne entre 25 000 XPF et 100 000 XPF pour la carrosserie.

C’EST QUOI L’OFFRE FRANCHISE REMISEE ?

La Carrosserie ACP vous offre 20 % du montant de votre franchise suivant la finalisation de votre dossier de réparations en carrosserie. Evidemment, nous sommes compatibles avec toutes les compagnies d’assurance et sommes habitués aux procédures de déclarations et d’indemnisations assurances.

Un concept innovant créé par une femme.
Son carburant ? L’automobile bien sûr !